Conseils pour installer des feux additionnels sur votre moto

feux additionnels sur votre moto

Pour mettre en place efficacement des feux supplémentaires, vous devez suivre quelques règles. Le choix du phare doit dépendre de vos attentes. Avant de procéder à l’achat, identifiez les matériels adaptés à votre moto. L’ajout d’éclairages complémentaires aide les autres à vous repérer sur la route. Les lampes additionnelles vont attirer l’œil des conducteurs. Ainsi, le risque d’accident est réduit et vous pouvez circuler aisément et tranquillement.

Moto : pourquoi installer des feux additionnels ?

Actuellement, de nombreux motards installent le phare additionnel led pour améliorer leur visibilité. Cette solution s’avère efficace surtout la nuit. Lorsque l’on passe les courbes, elle permet une vision plus large. Lorsque l’on fait face à un temps de brouillard, elle couvre toute la route. Pour trouver les feux adaptés à votre moto, vous pouvez voir ici.

Pour les motos, on distingue trois types d’éclairages additionnels :

·         Les plus anciens sont les feux halogènes. Ils deviennent de plus en plus rares sur le circuit à cause de leur performance limitée. Leur prix reste quand même abordable.

·         Les modèles au xénon sont puissants, mais ils ont une taille imposante. Ainsi, ils gênent un peu l’aérodynamique dans la plupart des cas.

·         Les feux LED affichent une faible consommation électrique. Leur durée de vie atteint jusqu’à 25 000 heures. Ils sont économiques et sont plus écologiques comparés aux autres modèles.

Les pilotes professionnels recommandent la mise en place des feux additionnels sur la route et sur le circuit pour optimiser la visibilité.

La réglementation interdit la modification de la principale source lumineuse. Par contre, l’ajout est conseillé pour parfaire la clarté pour garantir le confort.

Le coût d’un phare additionnel varie d’un fournisseur à l’autre. Selon le modèle, il oscille entre 50 et 350 euros. Vous le trouverez facilement avec la fixation sur internet, dans les boutiques spécialisées.

Moto : comment choisir les feux additionnels ?

Le montage des feux additionnels moto longue portée s’effectue facilement. Vous devez quand même comprendre le circuit avant d’y procéder. Normalement, vous aurez un schéma explicatif quand vous achetez votre phare. Avant de l’acheter, renseignez-vous au préalable sur la performance électrique de votre moto. Pour certains modèles, l’installation d’un boîtier anti-erreur est requise. Par exemple, l’ordinateur de la plupart des modèles BMW renvoie une alerte « LAMP » lorsque la consommation à la sortie dépasse la normale. Ce genre de problème se pose surtout lorsqu’on pose une lampe à longue portée halogène. L’usage d’un LED permet de l’éviter, car il consomme moins d’énergie.

Lors de l’achat, définissez vos besoins. Sur le marché, on trouve les feux à longue portée et les lampes larges de proximité. Si vous voulez éclairer loin, le premier fera l’affaire. Si vous désirez un éclairage plus large sur une distance de quelques mètres, le second sera parfait.

Tous les motards mettent toujours en avant le côté esthétique de leur moto. Donc, le choix de couleur reste important lorsqu’on ajoute des lampes complémentaires. La plupart des motos ont un feu de croisement jaune. La mise en place d’un éclairage de couleur différente améliore le design. Pour obtenir un éclairage proche du blanc, le LED est recommandé.

Comment poser les feux additionnels d’une moto ?

Les feux additionnels moto longue portée s’accompagnent souvent d’un faisceau de câblage, d’un fusible de protection et d’un interrupteur. Avant de les installer, débranchez la batterie sur la moto et localisez la boîte à fusible et le relais. Ce dernier sert de pont et transmet le courant vers l’éclairage. Il dispose de quatre cosses. Les deux servent à connecter la batterie, l’une alimente les feux de croisement et l’autre est destiné aux phares supplémentaires.

Pour poser les nouveaux feux, cherchez le fil blanc et le fil jaune du feu de route. Les couleurs pourraient changer selon le modèle de votre moto. Ainsi, utilisez un contrôleur pour trouver les bons fils. Puis, dénudez-les de chaque côté pour y assembler le fil du relais (à brancher sur le numéro 85).

Le circuit doit être en dérivation et le feu de croisement sert de déclencheur. Une fois ces étapes effectuées, passez au soudage de la section coupée lors de l’ajout du relais. Pour ajouter un interrupteur indépendant, branchez-le sur la borne 86. Après l’installation, vérifiez tous les câblages. Puis, branchez la batterie pour tester si le système fonctionne bien.